Bienvenue dans Animaux du Monde, le site des passionnés de la Faune sauvage. Notre boutique propose aux passionné de se vêtir de la tête au pied d'article aux image d'animaux.

Aujourd'hui nous allons nous intéresser à la capacité des animaux de s'adapter aux effets négatifs de l'homme.

L'homme principal destructeur des espèces animales.

Partout dans le monde, des espèces ont été obligé de s’adapter aux effets destructeurs des humains sur l’environnement. 


Compte tenu des changements climatiques et de la croissance de la population humaine, les animaux sont de plus en plus obligés de s’adapter au comportement humain de façon inattendue. Que ce soit des crocodiles les piscines pour nager, des coyotes qui deviennent de plus en plus nocturnes pour éviter les gens ou un groupe de morses qui coulent un navire de recherche qui a envahi leur territoire, les animaux découvrent comment naviguer dans le monde que nous avons créé. Ce phénomène source d’espoir et de désespoir entraine une coexistence de plus en plus difficile entre les personnes et les animaux. 

À mesure que l’activité humaine augmente, le comportement animal s’adapte, souvent en devenant plus nocturne afin d’éviter les gens. Même des activités non violente comme la randonnée ont provoqué cette réaction. Bien que ce changement suggère des voies possibles vers la coexistence pacifique entre les animaux et les humains, le fait de devenir plus nocturnes présente des défis importants pour les animaux, y compris la réduction de l’efficacité à chasser, la perturbation de leur comportement social et la navigation compromise des animaux marin qui se complique. Pour les prédateurs comme les coyotes, ce changement de comportement peut avoir des effets négatifs sur l’ensemble de leur écosystème parce que leurs nouvelles proies nocturnes doivent s’adapter à la présence des coyotes. 


L’idée de vous écrire cet article a commencé lorsque je suis tombé sur un article sur le réchauffement climatique. On découvre un monde dévasté, déréglé et dont les ressources diminuent de plus en plus vite. 

Plusieurs études ont démontré qu'à nos jours nous consommons plus que ce que la Terre peut produire. Il est primordial de protéger notre faune et notre flore.
En tant que passionnée, je m’intéresse à la façon dont les actes peuvent ou ne peuvent pas influer sur notre environnement. 

Aujourd’hui, les climatologues commencent à communiquer des informations scientifiques  et à influencer les acteurs politiques sur quel comportement à adopter pour atténuer les effets du changement climatique. Comme le résultat d'une étude récente à déclarer que « le but est de susciter des réactions viscérales et émotionnelles afin d'engager l’imagination d’une manière qui incite à l’action ou au changement de comportement » dans le but que les approches purement scientifiques, factuelles ou cognitives ne semblent besoin d'être évoquer. Les histoires et les images d’animaux individuels peuvent-elles susciter des réactions et, espérons-le, des mesures concernant la conservation des animaux?

Il est temps de montrer votre solidarité et surtout de montrer au monde que votre animal préféré doit être protégé. Nous vous mettons à disposition des articles vestimentaire tel que des casquettes, des pull, t-shirt ou accessoires avec comme image imprimé des animaux. Le lion, le loup, le tigre, le panda, sont des exemples symbolisés sur nos collections.


En tant que passionnée, j’essaye de comprendre les tendances et les répercussions du changement climatique à grande échelle et les conséquences d’être en plein milieu d’une extinction massive. Comme beaucoup trop, je reçois certaines de mes informations à partir d’interprétations de la presse ou livres scientifiques. L’urgence survient lorsque je pense à l’impact de ces changements mondiaux sur mon enfant ou lorsque je vois des images de mes animaux préférés mourir de faim ou de mort, c’est-à-dire lorsque le monde devient égoiste sans foi ni loi.


Des plongeurs dans les eaux de l’Indonésie ont observé une pieuvre coincé dans un bocal en plastique. Ces poulpes nichent habituellement dans des coquilles pour se protéger, mais le bocal offrait peu de protection contre les prédateurs. Les plongeurs ont passé des heures à offrir différents abris à la pieuvre jusqu’à ce qu’elle en trouve un dont elle était satisfaite.


Pour développer de l’empathie pour ces animaux, la compréhension et l'envie de léguer à nos enfants un monde riche et varié est un raisonnement émotionnel qui, selon les termes de l'anthropologue Lydia Nakashima Degarrod, « n’est ni purement cognitif, ni purement imaginatif, ni purement émotionnel, mais est une combinaison des trois. » En tant qu'amoureuse des animaux, je vise à traduire des concepts complexes en mots auxquelles les gens répondent viscéralement et émotionnellement, mais aussi intellectuellement.

Mon but est que mes vêtements et mes articles, amènent les gens à penser à leurs propres habitudes de consommation et de vie. L’image crée une émotion qui fait oublier la raison. La réalité est que ces animaux ont besoin de nous car ils s’adaptant à un écosystème pollué par les humains (l’abondance de plastiques à usage unique dans l’océan), ce qui nous fait réfléchir à ces situations.


L’Afrique a le taux de croissance de la population humaine le plus élevé de la planète. À mesure que la demande de ressources pour répondre à cette croissance augmente, plus de terres ont été utilisées pour l’agriculture et l’élevage, et plus de terres ont été clôturées pour séparer les populations de bétail. De grands troupeaux de gnous migrent à travers le Serengeti, mais il y a des décennies, une clôture a été érigée dans la région nord du désert du Kalahari, séparant les gnous du Botswana du delta de l’Okavango. Des centaines de milliers de gnous, 90 pour cent de la population, sont morts de soif et de faim à cause de ces clôtures. Les 10 pour cent qui ont survécu se sont adaptés à une existence non migratoire.

En 2016 et 2018, j’ai participé à des expositions dont le but est de favoriser un soutien et une lutte pour la protection des animaux. J’ai parlé avec un vétérinaire pour animaux marins. Il m'a exposer par exemple que les requins vivaient l'une des ères les plus difficile de leur histoire. Chasse sauvage, filet, disparition des coraux, sont tout autant d'élément qui les fragilisent.


Les crocodiles vivent tout autour de la péninsule de la Floride. Récemment, on voit de plus en plus s'infiltrer dans des maisons en recherche d'endroit frais et de repos à cause de l'augmentation du tourisme.

Il faut donner un contexte historique à la crise d’extinction que l'ont vit aujourd'hui. L’introduction d’espèces envahissantes, qu’elles soient délibérées ou accidentelles, fait partie de l’histoire humaine depuis le début. Les rats, par exemple, se sont adaptés avec succès à presque toutes les régions de la planète et se sont souvent rendus sur de nouveaux territoires à bord de vaisseaux humains. Certaines espèces réagiront favorablement, à court terme, aux changements dans leur écosystème. Les requins nourriciers gris australiens, par exemple, peuvent être en mesure de relier deux de leurs populations suite au réchauffement de l’océan, mais cette réalisation ne signifie pas que l’espèce dans son ensemble survivra à des changements massifs de température.

Un groupe de morses a attaqué et coulé un navire de recherche russe dans l’archipel de Franz Josef Land, dans l’Arctique. Peu avant l’attaque, les chercheurs utilisaient un drone, mais on ne sait pas si cela a causé cette agression. 
Alors que la plupart du temps les animaux sont inoffensifs, ils deviennent de plus en plus agressif.

 

 

Je m'appelle Anna, passionnée et défenseuse de la cause animale. J'espère que cet article vous a plu. Je vous invite à venir voir notre boutique pour les amoureux des animaux sauvages.